Enfin!

Les producteurs de cigarettes se félicitent de l'augmentation de l'âge limite pour l'achat de produits du tabac

Bruxelles, le 26 avril 2019 – Lors de la dernière séance plénière avant les élections, la Chambre a adopté un projet de loi interdisant la vente de tabac avant l’âge de 18 ans. Les membres de Cimabel se félicitent de cette mesure et soulignent que les produits du tabac ne sont destinés qu’aux adultes.

Cimabel, la fédération belgo-luxembourgeoise des fabricants de cigarettes, se félicite de la décision de porter à 18 ans l’âge limite pour la vente de tabac. Jusqu’à récemment, la Belgique, avec l’Autriche et Malte, était le seul pays où une telle interdiction n’était pas encore en vigueur. Dans son mémorandum, Cimabel a également demandé au prochain gouvernement fédéral de travailler sur l’augmentation de la limite d’âge à 18 ans. De manière inattendue, cette décision a déjà réalisé l’un des douze points d’action du mémorandum. Nous espérons que le prochain gouvernement écoutera également les autres propositions pour une politique du tabac plus efficace.

L’interdiction de vendre aux mineurs est, selon le secteur, la mesure la plus efficace pour empêcher les moins de 18 ans de commencer à fumer. L’impact de cette mesure est sans doute plus important que d’autres règles déjà proposées, comme l’emballage neutre ou la réduction du nombre de points de vente.

Maintenant que cette mesure a été adoptée, il est important que celle-ci soit contrôlée. Cimabel est donc également favorable à un renforcement du contrôle des mesures restrictives existantes sur la vente de tabac, au lieu de continuer à introduire des mesures supplémentaires totalement inefficaces.