Chaque année, de grandes quantités de mégots de cigarettes finissent en rue. Il va sans dire que cela entraîne des dommages environnementaux conséquents. Trouver une solution à ce problème est une responsabilité partagée entre consommateurs, producteurs et gouvernements. Ce n’est qu’en unissant nos forces que nous pourrons nous débarrasser de ce problème.

Sensibiliser et apporter des solutions

Cimabel  se veut constructive dans ce débat. Depuis 2008, le secteur contribue financièrement aux campagnes de sensibilisation de l’Office public flamand des déchets (OVAM). Des efforts considérables sont également déployés pour lutter contre les déchets par le biais de notre contribution à FostPlus.

En prévision de 2023, l’année de l’entrée en vigueur d’une nouvelle Directive européenne obligeant les producteurs à assumer des responsabilités supplémentaires en matière de réduction et de prévention des déchets, Cimabel va encore plus loin.

En plus des contributions financières à FostPlus et aux campagnes de sensibilisation de l’OVAM, nous lancerons en mai 2021, en collaboration avec le commerce de détail, une campagne incitant les fumeurs à acheter un petit cendrier de poche pratique dans lequel ils peuvent garder temporairement leurs mégots en attendant de les jeter comme il se doit à la poubelle. Nous voulons ainsi sensibiliser le consommateur au moment où il achète ses cigarettes.

Dans une phase ultérieure, en collaboration avec le secteur de l’horeca et le secteur de l’événementiel, deux secteurs gravement touchés par la pandémie du coronavirus, nous voulons étudier de quelle manière nous pouvons les soutenir en leur fournissant des collecteurs de mégots de cigarettes et d’autres infrastructures capables d’aider leurs clients ou les visiteurs à se débarrasser de manière responsable de leurs mégots sans avoir à faire eux-mêmes des investissements supplémentaires considérables.

Contrôles et sanctions

Parallèlement à ces mesures, nous plaidons également pour une politique ciblée de contrôles et de sanctions. Plus particulièrement, nous demandons au gouvernement d’inclure dans les règlements communaux l’obligation pour les fumeurs se trouvant dans le domaine public d’être en possession d’un cendrier de poche dans lequel ils peuvent garder leurs mégots. De nombreuses communes appliquent déjà des réglementations similaires aujourd’hui obligeant les propriétaires de chiens à disposer d’un sac ramasse-crottes, sous peine d’une amende administrative communale. Adoptons dès lors la même approche pour inciter les fumeurs à arrêter de jeter leurs mégots en rue. C’est tout aussi nécessaire !

zwerfvuil